Accueil / Le réseau / CC d'Ottignies - Louvain-l... / L'histoire pour cible :"Lecture globale" des destructions de patrimoines archéologiques

L'histoire pour cible :"Lecture globale" des destructions de patrimoines archéologiques

Par Didier Viviers, professeur ordinaire à l'Université libre de Bruxelles
Date : jeudi 19 septembre 2019 (19:30)
Adresse : Place Sainte-Barbe, 1 - 1348 Louvain-la-Neuve
Remarque : Auditoire BARB94, Louvain-la-Neuve

De tous temps, les guerres entre les peuples et les communautés furent l’occasion de la destruction des patrimoines. Nombre de révolutions et de conflits qui ont égrené l’histoire de l’Humanité ont tenté de faire disparaitre les traces des régimes ou des idéologies qu’ils prenaient pour cible. Pensons, parmi tant d’autres, à la Révolution française qui a voulu éliminer les symboles et le patrimoine de l’Ancien Régime, touchant les pouvoirs du Roi, de la noblesse ou de l’Église…  

Depuis 2011, la situation en Syrie est à cet égard catastrophique. Ainsi en août 2015, le dynamitage des temples du site de Palmyre, patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980, et l’exécution du directeur du site archéologique furent mis en scène avec soin, suscitant l’effroi de chacun. C’étaient bien les valeurs universelles de liberté et de respect de l’Histoire qui étaient la cible de Daech.
Comme l’écrit le professeur Viviers : « Les agressions que subit le patrimoine syrien s’inscrivent malheureusement dans une longue histoire d’un patrimoine mondial qui reste fragile. (…) Un patrimoine mondial dont la construction va de pair avec celle d’un humanisme universel qui se voit fréquemment visé ».

19h30

Prix : 9€ / Amis du Musée L : 7€
Étudiants de moins de 26 ans : gratuit
Réservation conseillée : amis@museel.be