Centre culturel du Brabant... / Archives / TERRITOIRE / Architecture / Quatre lauréats pour le Prix de l'architecture et de l'urbanisme du Brabant wallon
NEWS

Quatre lauréats pour le Prix de l'architecture et de l'urbanisme du Brabant wallon

Le Prix de l’urbanisme et de l’architecture du Brabant wallon a été remis en décembre dernier lors d’une cérémonie organisée au crématorium de Court-Saint-Étienne. Dans une ambiance loin d’être mortuaire, quatre bureaux d’architecture ont été primés pour des projets qualifiés de novateurs.
Le Crématorium Champ de Court a été dessiné par le bureau d’architecture Jourdain Architectes Associés. Le maitre d’ouvrage était l’Intercommunale du Brabant wallon. Le projet de crématorium, le premier de la province, a été imaginé sur un terrain de 5 ha situé à la limite d’un plateau ouvert sur un paysage vallonné.

Le bureau Cipolat architecture a conçu une nouvelle construction, une agence bancaire, dans le centre de Chaumont-Gistoux. Il s’agit d’un projet relativement classique dans sa conception. Il mêle bureau au rez et logement à l’étage. « Le projet est conçu comme une superposition d’entités et de volumes distincts unifiés par une même enveloppe, explique le bureau Cipolat. Chapeauté par une toiture à deux versants, le logement se pose sur le volume accueillant une banque et s’ancre au sol par un socle. L’écriture architecturale, proche du cadre bâti existant, subit quelques torsions qui suffisent à enrichir l’objet. »

Le bureau NFA Office, sous le coup de crayon de Nicolas Firket et de Marie-Noëlle Messen, a dessiné la rénovation et l’extension d’une petite maison ouvrière à La Hulpe. Une belle réussite. Une série de petites annexes ont été construites à l’arrière du bâtiment. Elles étaient sans valeur mais ont été maintenues. Il en résulte une réduction de la surface construite mais une valorisation de l’espace, ce qui donne un aspect beaucoup plus grand.

Le bureau A-DN architecture a conçu la construction d’une maison unifamiliale située à Tourinnes-Saint-Lambert. La singularité de ce projet se découvre une fois que l’on pénètre dans la maison, où les formes à la géométrie tourmentée se multiplient.