Accueil / Le réseau / Comment le monochrome a sauvé la peinture ?

Comment le monochrome a sauvé la peinture ?

Par Anthony Spiegeler, historien de l'Art, chercheur à l'ULB
Date : samedi 23 février 2019 (16:30)
Adresse : Rue du Chemin de Fer, 18 - 1300 Wavre
Remarque : Ecole des Beaux-Arts, Wavre


Le monochrome est une pratique qui, à coup de rupture, a remis en cause la tradition picturale. Généralement, prononcer le mot
 "monochrome" revient à sonner le glas de la peinture. Etonnamment, le genre est foisonnant et abonde en surprises. Il existe des monochromes de toutes les couleurs de toutes les tailles, de toutes les factures, de toute les matières, voire de toutes les significations. Le genre est rapidement devenu une machine de réflexion conceptuelle. En Europe - et ailleurs -, durant les années soixante, se pose la question de la mort de la peinture. Comment se fait-il alors que celle-ci existe encore aujourd'hui ? Pourquoi les artistes trouvent-ils toujours d'autres voies à explorer ? Comment comparer deux œuvres aux allures distinctes ? Existe-t-il une histoire du monochrrome ?

16h30

2€ et 5€

Infos : 010 23 04 53 - ccawavre@skynet.be